Rives Blanches

Rives Blanches

Rive blanche est la traduction approximative d’Alba Ripa, nom donné à l’Abbaye d’Auberive lors de sa fondation par Bernard de Clairvaux en 1135.
L’Abbaye d’Auberive a donné le nom à un canton en Haute-Marne (52) sur lequel se trouve 27 communes.
Recouverte à 70 % de forêts domaniales, c'est le troisième canton de la Haute-Marne par la superficie et la première en France par la faiblesse de sa densité de population : 4 habitants au km2, l’équivalent de la Sibérie.

Approximativement car Alba Ripa a une signification nuancée, qui évoque à la fois la blancheur et l’aube… peut-être la blancheur des rives de l’Aube à l’aube.

Ces photos ont été prises durant l’année 2007 sur le canton d’ Auberive.

L’Homme et son Histoire sont au centre de ce reportage.
Sandrine Mulas a suivi une vingtaine de personnes âgées pendant 1 an.

Oui, la vieillesse est difficile; elle est dure avec le corps, la solitude est pesante, la mélancolie délave l’oeil et l’oubli prend parfois le dessus.
Mais elle est aussi forte d’une vie vécue; la joie est intimement ressentie, l’amour encore présent, la fierté est affichée, les regards sont malicieux, tendres ou sages, jamais fuyants.
Comme si la valeur des petites choses de la vie n’était jamais aussi bien dégustée qu’après un certain nombre d’années.

Et ces visages ! Dans une société où le jeunisme est triomphant, où la « façade » importe plus que le fond, la beauté de ces visages est rassurante.

Reste le caractère de ce « pays », lisible dans les personnes qui l’habitent : observez le refus du gâchis, l’horreur du vide, l’anxiété de la poubelle qui en devient un siège. Admirez la réutilisation de l’objet cassé, du fagot de bois, et finalement, l’intégration de l’humain dans son milieu, comme si la nature et sa nature ne faisaient qu’un.
A se demander si dans notre société de consommation remise en question, ces femmes et hommes-là ne sont pas le modèle futur !

Vous découvrirez tout au long de ce reportage, yeux dans les yeux, le magnétisme qui fouille notre inconscient et l’histoire qui se construit par touches, se ressent plus que ne se décrit.
Mais dans le regard porté par Sandrine, vous ne trouverez que tendresse, toujours du respect, de la réalité et jamais de voyeurisme.
La poésie des campagnes comme vous ne la verrez plus.

Depuis, par ci par là, des volets clos, un tabouret vide, un silence… Plus de 10 ans sont passés, et beaucoup ont rejoint « leur dernière maison »  …


On en a parlé dans cette news :

Rives Blanches

En relation avec cette série :

Métiers

Métiers

Regarde le silence

Regarde le silence

Ocean life

Ocean life

Urban Pulsion

Urban Pulsion

Calme

Calme

L'endroit ou a été prise cette série

dans la catégorie

Outside live

Recevez des infos sur les activités de Sandrine Mulas directement dans votre boite aux lettres

Sandrine Mulas - Photography - Siret : 491881595 00020 - APE : 9003B-


Site by JLH